APM et Pagny dos à dos

APM METZ – PAGNY-SUR-MOSELLE:0-0
Stade Emile Weinberg.
Arbitre : M. Charton.
Terrain lourd.
Avertissements à l’APM Metz: Sanzey (31e), Sanquer (35e) et Swistek (83e) ;
à Pagny-sur-Moselle : Georges (36e) et Bras (70e).

APM METZ : Beckius – La Fontaine, Maire, Sanquer, Sanzey, Charpentier (cap) -, Mrad (Weinsberg 86e), Ramdani, Dengler (Lopriore 71e), Soylu, Swistek (Rubino 77e). Entraîneur : Manuel Peixoto.
PAGNY : Delafraye – Delize (Deghnouche 64e). Erragui (Henrion 70e), Serby, Brat (Cap.), Georges, Bourial, Lemoine (Richard 80e), Traoré, Schipper – Jnane Mounir. Entraîneur : Michel Swistek.

L’APM Metz voulait se rassurer après avoir encaissé de nombreux buts à l’occasion de ses dernières sorties en coupe comme en championnat. De leur côté, les visiteurs de Pagny-sur-Moselle étaient venus pour continuer d’alimenter leur compteur de buts tout en restant solides défensivement.

D’emblée, les deux équipes procédaient par un jeu direct mais les défenses prenaient systématiquement le pas sur les attaques. Ce fut un match engagé, qui est toujours resté dans un bon esprit. En première mi-temps, les joueurs de Pagny-sur-Moselle se portaient le plus souvent dans le camp des locaux et récupéraient les deuxièmes ballons. Or, les nombreux centres imprécis trouvaient les gants de Beckius, qui n’a pas été vraiment inquiété ce samedi. Du côté de Pagny-sur-Moselle, Schipper et Traoré étaient les plus en vue. Il aura pourtant fallu attendre la trente-troisième minute pour observer la première véritable occasion du match : sur un centre de Schipper, Traoré récupérait le ballon au point de penalty et son tir trouvait la base du poteau de Beckius qui était battu sur le coup.

Un score logique
Peu avant la pause, Sanquer déviait aux six mètres un nouveau centre de Schipper que Traoré convoitait (45e). Ces deux actions furent les deux temps forts de la première mi-temps.

Après la pause, les Municipaux revenaient du vestiaire avec de meilleures intentions et parvenaient à être plus souvent en meilleure position mais l’équipe n’arrivait pas à récupérer les deuxièmes ballons. Les joueurs de l’APM Metz ont malgré tout fini par se montrer dangereux à la 63e minute, mais la frappe de Ramdani, décochée des vingt mètres, était déviée par Delafraye. Par la suite, dans la foulée d’une belle ouverture signée Dengler, le centre de Soylu passait devant le but mais sans trouver preneur (65e).

Dès lors, il ne se passait plus grand-chose sur le terrain de l’APM. Les gardiens ont pu assister à la fin des hostilités très tranquillement. La dernière occasion revenait finalement aux Municipaux (87e) quand Soylu servait Lopriore à l’entrée de la surface. Son tir était dévié en corner et les deux formations de se quitter sur un score de parité absolument logique.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail