Blénod bien payé

APM METZ – BLENOD : 0-4 (0-0)

Stade Emile Weinberg.
Arbitre : M. Charton.
Buts pour Blénod : Duminy (65e, 88e), Denay (75e, 83e).
Avertissements à l’APM : Pignet (77e); à Blénod : Popovici (74e).

APM METZ. Beckius – Pignet, Sanzey (Royer, 70e), Sikharulidze (Didier, 70e), Perfetto – Charpentier (cap.), Hamel (Mehada, 70e), Payen, Sannier – Dengler, Szymczak.
BLÉNOD. Boul- Dalbin, Gumus, Raymond, Tremlet (Oberle, 79e) – Woltrager, Naguez, Hatstadt (Richard, 59e), Denay – Duminy, Yao (Popovici, 59e).

En venant au stade Emile Weinberg à Metz, Blénod s’est taillé un costume de leader au terme d’une large victoire, pourtant difficile à envisager après une heure de jeu.

La première période a en effet vu une équipe de l’APM bien organisée, ne permettant pas à Blénod de poser son jeu. Au contraire, les Messins profitaient des moindres espaces pour se lancer à l’assaut des buts de Boul. Un coup franc de Dengler à la limite de la surface était renvoyé par le mur. La meilleure occasion intervenait sur un corner de Sannier, repris de volée au second poteau par Hamel, mais un pied bellédonien contrait judicieusement.

Blénod doutait et ne parvenait pas à se mettre en position de but. Szymczak ajoutait à cette inquiétude par quelques dribbles et une frappe de l’entrée de la surface que Boul maîtrisait.

Au retour des vestiaires, l’APM mettait encore la pression sur un débordement et un centre de Dengler. Toutefois cet ascendant non concrétisé allait rapidement devenir amer pour les troupes de Charpentier. Blénod reprenait ses esprits et, après un joli ratage de Woltrager face au but, une action bien construite permettait à Popovici de centrer pour Duminy, qui ouvrait le score d’une frappe croisée (65e).

Libérés, les joueurs de Blénod se créaient plusieurs occasions par Duminy, Gumus et Naguez Beckius retardait l’échéance mais il ne pouvait rien sur un tir en pivot de Denay à l’intérieur de la surface (75e).

L’APM ne baissait pas les bras et tentait encore, mais une hésitation de la défense profitait à Denay qui s’en venait battre l’infortuné Beckius (83e). Et les Messins buvaient le calice jusqu’à la lie sur un ultime corner repris de la tête par Duminy, étrangement seul au second poteau (88e).

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail