Football : les jeunes gardiens s’entraînent avec les pros

Après soixante-douze heures, passées à entraîner, au stade Emile Weinberg, les quatorze jeunes gardiens de but de l’Association du personnel municipal (APM) ont remisé maillots et crampons pour profiter de l’expérience des footballeurs professionnels du FC Metz. Un stage de perfectionnement que les deux clubs ont organisé ensemble, sur trois jours.
« Il s’agit d’une véritable collaboration entre l’APM et le FC Metz, précise Sébastien Muet, responsable technique des U17 au FC Metz. Notre but est de permettre à ces garçons d’améliorer leur niveau en leur apportant notre savoir-faire. »

Profiter des conseils des professionnels
Ainsi, les adolescents de l’APM ont pu profiter des conseils de Marco Nica, responsable des gardiens U17/U21 de l’APM, Olivier Elles, responsable des gardiens U13/U15 de l’APM, Cédric Albert, responsable des gardiens U13/U15 du FC Metz, Christophe Marichez, ancien gardien professionnel et entraîneur des gardiens de but du centre de formation du FC Metz et Cingla Jean Pascal entraîneur des gardiens de but professionnels du FC Metz.
Outre les aider à améliorer leur technique, ce stage a surtout permis aux jeunes de l’APM de pénétrer dans l’univers du football messin. « Organiser un stage exclusivement pour les gardiens de but est une première. Cela se fait habituellement, mais pour une équipe entière. » De ces trois jours passés aux côtés des professionnels, les quatorze jeunes gardiens de but de l’APM garderont de très bons souvenirs. Pour eux, c’est une «réussite». «Nous avons pu nous améliorer et apprendre de nouvelles techniques. L’initiative est intéressante. Dans les autres stages, nous sommes mélangés avec d’autres joueurs qui occupent d’autres positions. Ce qui est moins pratique.

Un stage qui « fera des petits » ?
Ce qu’ils retiennent ? Les rencontres avec les pros du FC Metz et notamment la visite de trois joueurs, Joris Délie, Oumar Sissoko et Anthony M’Fa : « Nous avons côtoyé le monde professionnel et rencontrer les plus grands. C’était impressionnant.» Les organisateurs de ce stage de perfectionnement ne comptent pas s’arrêter là ; ils pensent
d’ores et déjà, comme Sébastien Muet, que cette initiative « fera des petits».
En attendant une prochaine session, les quatorze adolescents pourront revivre ces trois jours de stage grâce aux photos souvenirs et aux maillots qui leur ont été remis.

Cliquez ici pour télécharger l’article

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail