Jour de paie à l’APM

LUNÉVILLE – APM METZ : 1 – 1 (1-0)
Stade Fenal. Arbitre : M. Zanga. 500 spectateurs.
Buts pour Lunéville : Akpoué ( 17e) ; pour l’APM Metz : Massing (57e).
Avertissements à Lunéville : Akpoué (65e), Traoré (84e) ; à l’APM Metz : Colin (54e).

LUNÉVILLE. Boul, Pileggi, Raymond, Mudongo (Caron, 77e), André, Teachout, AI. Goncalvès, An. Goncalvès, Akpoué, Traoré, Owona (Fournier, 85e).
APM METZ. Beckius, Panel, Testard, Massing, Sanquer (Bekhaleb, 46e), Swistek, Flausse (Mauger, 68e), Sannier, Charpentier, Di Rosa, Khelfaoui (Colin, 46e).

Dominée en première période, l’APM Metz a su réagir en seconde pour s’octroyer son premier point de la saison. Pourtant, à la pause, le tableau affichait logiquement un avantage en faveur de Lunéville.

Comme d’habitude, les Meurthe-et-Mosellans avaient monopolisé le ballon et tué dans l’oeuf les velléités offensives de son adversaire messin. Dès les premières minutes de jeu, trois ballons donnés plein axe par les visiteurs avaient pourtant failli surprendre l’arrière-garde lunévilloise. Là-bas, le buteur exclusif s’appelle Akpoué. Et une fois encore, c’est l’homme providence qui débloqua brillamment la situation. Après un ballon perdu bêtement par les joueurs de l’APM, un contre éclair fusa le long de la touche. Traoré servit Akpoué, lequel élimina le dernier défenseur messin par un grand pont d’école, avant d’ajuster posément Beckius du plat du pied (16e). Même si le ballon circulait agréablement, les nombreux spectateurs venus célébrer le centenaire du club n’eurent plus rien
à se mettre sous la dent jusqu’à la pause.

L’entraîneur messin, au retour des vestiaires, tenta redynamiser ses troupes avec les entrées précoces de Colin et Bekhaleb. Plus percutants, les jaunes furent bientôt récompensés. Di Rosa, au corner côté droit, et c’est Massing qui place un coup de tête victorieux à trois mètres de la ligne (56e). Dans la foulée, Di Rosa, toujours lui, buta sur un Boul inspiré.,. Et sur le contre, son
homologue Bekius sauvait son but d’une manchette spectaculaire face à Akpoué (58e). Beaucoup plus dynamique et rebelle dans les duels avec un Massing au four et au moulin, l’APM maîtrisait le dernier tiers du match. Lunéville, en mal d’attaquants de métier, souffrait la comparaison mais réussissait à garder le point du match nul. Et l’APM débloquait enfin son compteur.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail