L’APM confirme

APM METZ – VEYMERANGE : 2-0 (1-0)

Stade EmileWeinberg. Terrain difficile. 50 spectateurs.
Arbitre: M. Barenton. Buts : Bocandé (23e), Mrad (68e).
Avertissements à Veymerange: Warnier (45e), Vadala (47e).
Exclusions à l’APM: Bergère (58e) ; à Veymerange: Chiarello (58e).

APM METZ. Ellès – Dione, Pignet, Bergere, Collin – Maire, Charpentier (cap), R. Arona, Mrad – Bocandé, F. Mauger (Michel, 69e).
VEYMERANGE. Bersweiler (cap) – Vadala, Bambino,Warnier, Gentit – Braco, Marez, Chiarello, Kiffert – Ranieri, Pompermeier (Zatti, 65e).

Petit football et nervosité ont été les caractéristiques de ce match important pour les deux équipes. Tâtonnants leur mise en route face à une équipe de Veymerange déterminée, les coéquipiers de Charpentier prenaient néanmoins l’avantage grâce à un tir à ras de terre bien ajusté signé Bocandé, bien servi par Mrad (1-0, 23e).

Quelques instants plus tard, ce dernier, insaisissable, centrait devant le but, mais Bocandé ratait, cette fois, sa reprise (28e). De son côté, Mauger, à la lutte avec un défenseur, manquait sa cible pour quelques centimètres (35e). Veymerange réagissait alors et obtenait plusieurs corners sur lesquels Ellés ne se laissait pas surprendre.

À la reprise, les Veymerangeois avaient l’occasion d’égaliser lorsque Ranieri lobait Ellès, mais Bergère dégageait le ballon sur sa ligne (52e). Les esprits s’échauffaient et l’arbitre renvoyait un joueur de chaque camp aux vestiaires (58e).

Ellès était encore à la parade sur une tentative de Pompermeier (61e) puis l’APM remettait des gaz : Bocandé trouvait ainsi les bras de Bersweiler avant que Mrad ne donne de l’air à son équipe en s’infiltrant dans la défense pour venir fusiller Bersweiler (2-0, 69e). Veymerange qui avait, depuis le début de la rencontre, la préoccupation de se projeter rapidement vers l’avant s’émoussait peu à peu. Les Verts auraient néanmoins pu réduire la marque mais Ranieri manquait la reprise du ballon devant le but (85e), alors que Marez envoyait un coup franc bien placé au-dessus de la transversale (88e). Pour finir, Ellès soulageait sa défense par ses prises de balles aériennes et préservait ainsi efficacement son but et le résultat.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail