L’APM en échec

APM METZ – VERDUN : 0-0
Stade Emile Weinberg. 30 spectateurs.
Arbitre : M. Simonin. Pelouse catastrophique.
Avertissements à l’APM Metz: Eveillard (32e, 45e), Bocandé (63e) ; à Verdun : Laurent (18e), Ledard (90e+4). Expulsion à l’APM Metz : Eveillard (45e).

APM METZ : Elles – Weinsberg (Bergère 46e), Jnane, Sanzey, Eveillard – Charpentier (cap), Michel, Hamouta, Maire – Maiiger (Mrad 60e), Bocandé.
VERDUN: Blandin – Prassol, Morge, Caquard (Daumail, 46e), Ledard – Cervaise (Petitcolas 70e), Massignan, Laurent, Hutin – Carlucci (Marie dit Lacour 60e), Girardet.

Faute d’avoir pu convertir l’une de ses occasions de but, l’APM s’est privée d’une victoire qui lui tendait les bras. Les opportunités n’ont pourtant pas manqué, mais des maladresses et la baraka de Blandin, le gardien verdunois, ont conduit à ce score vierge. Une frappe sèche de Maire était par exemple repoussée par Blandin dans les pieds de Bocandé face au but, mais ce dernier envoyait le cuir au-dessus de la transversale (14e)- Dans la continuité, le gardien meusien écartait une reprise de volée d’Eveillard (15e).

Bocandé pesait continuellement sur la défense adverse. Il trouvait la base du poteau sur une bonne passe d’Hamouta (38e). Verdun tentait de s’organiser mais Elles passait une soirée assez tranquille.

Avant la pause, un deuxième carton jaune renvoyait le jeune Eveillard aux vestiaires avant tout le monde (45e) et cela changeait la donne du début de deuxième mi-temps. Verdun avait alors une bonne période mais, après l’heure de jeu, les occasions de but étaient de nouveau pWr l’APM Metz. Mrad se faisait reprendre au moment du tir (63e). Charpentier, en déséquilibre ne pouvait ajuster (78e), puis Blandin écartait d’une claquette une nouvelle tentative de Bocandé (81e) et sortait encore un réflexe sur un tir à bout portant (83e).

Verdun cherchait de l’air par Girardet qui tirait dans les bras d’Ellès (84e). Un centre d’Hamouta trouvait la tête de Charpentier, mais le ballon fuyait le cadre (85e). L’APM trouvait des espaces et pressait les Meusiens, en vain. Le dernier débordement, suivi d’un centre en retrait de Mrad, ne trouvait pas preneur (90e+3). Et ce match ne trouvait pas de vainqueur…

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail