L’APM mate Saint-Avold

SAINT-AVOLD – APM METZ : 1-5 (0-4)
Stade municipal. Arbitre : M. Forthoffer.
Buts pour Saint-Avold : Mourad Ouadah (89e) ; pour l’APM Metz : Mauger (2e, 31e, 34e, 85e), Kim (10e).
Avertissements pour Saint-Avold : Ait Kassi (20e), Ridouane (65e) ; pour l’APM Metz : Mauger (25e).

SAINT-AVOLD : Giraido, M. Babit, Aoukachi, Ait Kassi puis Mangeot (46e), Ridouane, Doua, A.Babit, Sommer, Mourad Ouadah, Choukri (Bojoly, 57e), Baghadi (Kowalczyk, 61e).
APM METZ: Beckius, Khelfaoui, Maire, Colin, Massing, Charpentier, S. Sannier puis Jacquemin (76e), C. Sannier, Mauger, Swistek (Soylu, 64e), Kim (Dione, 56e).

Décidément, les matches se suivent et ne se ressemblent pas du côté de Saint-Avold. Après une probante victoire à Verdun, les hommes de Sébastien Ferrand ont reçu une leçon de la part de l’APM. En effet, la première période a d’emblée vu une équipe messine conquérante alors que Saint-Avold est resté scotché dans ses chaussures. Réussissant dès la 2e minute, à ouvrir le score par Damien Mauger, les Messins en ajoutaient rapidement un second par Kim (10e), qui héritait d’un bon ballon du remuant Mauger.

Saint-Avold a réagi par une tête de Baghadir (12e) et c’est à peu près tout. Malgré une possession de balle à l’actif dès locaux, les hommes de Stéphane Ruggeri aggravaient le score deux fois avant la pause (0-4), par le même Mauger (31e, 34e).

Saint-Avold se montrait plus conquérant au retour des vestiaires, mais Ridouane ne trouvait que le petit filet (55e), tandis qu’un essai d’Anthony Babit (63e) et une tentative de Mourad Ouadah (64e) ne trouvaient pas le cadre. Toujours plus en verve, Bojoly mettait ensuite Beckius à l’épreuve (67e). Un jour sans décidément… Ensuite, Khelfaoui, pour l’APM, se retrouvait seul face Giraido et le gardien gagnait son duel en plongeant dans les pieds du Messin (75e). Partie remise pour les visiteurs. Sur un long dégagement de Beckius, l’inusable Mauger partait seul au but pour marquer son quadruplé en lobant Giraido venu à sa rencontre (85e).

Saint-Avold a alors tenté le tout pour le tout et parvint à sauver l’honneur dans les derniers instants de la partie (89e) par Mourad Ouadah, dans une rencontre à vite oublier pour les Naboriens. Et une bouffée d’air pour l’APM Metz dans cette saison très compliquée…

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail