L’APM terrasse son voisin

MAGNY – APM METZ : 0-2 (0-2)

Stade du Plateau. 120 spectateurs. Arbitre: M. Weisgerber.
Les buts : Bocandé (32e), Mauger (35e sp).
Avertissements : à Magny : Teixeira (31e), Martin (85e), Pulleu (90e+1) ; à l’APM Metz : Maire (53e).

MAGNY : Dropsy – Walesa (Martin 46e), Massing, Tremlet, Walinski – Randriatsoaray, Teixeira, Chine, Pulleu – Kim (Garofalo 78e), Dauphin.
APM METZ : Elles – Dione, Colin, Sangey, Maire – Charpentier, Moinier (Bergère 73e), Michel, Mrad (Hamouta 81e) – Mauger (Hajdarevic 69e), Bocande.

Trop maladroit à la finition, la Renaissance sportive de Magny a subi la loi d’une APM Metz très solidaire et en réussite.

Les deux clubs messins ont livré une rencontre intense et vivante. En première période, les visiteurs gênaient les locaux en jouant haut et en les empêchant de développer leur partition habituelle. Les locaux se montraient pourtant dangereux par Teixeira, par deux fois, tout d’abord par une tête captée par Elles et par une frappe qui échouait au ras du montant. Puis, en l’espace de trois minutes, la rencontre basculait en faveur des municipaux. Servi en profondeur par Charpentier, Bocandé, véritable poison pour la défense locale, se retrouvait à point nommé pour tromper tout en finesse Dropsy (0-1,32e). Les locaux réagissaient de suite par Chirre qui croisait trop sa frappe.

Avec un brin de réussite et sur fait de, jeu anodin, l’APM obtenait logiquement un penalty que s’empressait de transformer le leader des buteurs de DH, Florent Mauger (0-2, 35e). Juste avant lé repos, Teixeira, manquait encore une grosse occasion en tirant à côté.

Magny peu inspiré
A la reprise les joueurs de Jérôme Savary affirmaient de suite leurs intentions de revenir au score en obligeant Elles à s’interposer sur une frappe de Pulleu (56e).

Après un coup franc de Bocandé, qui donnait le frisson à la défense locale, Magny reprenait le jeu à son compte en se heurtant à une défense hermétique et bien en place, mais en dilapidant surtout pas mal d’occasions, à l’image de la reprise manquée de Dauphin, bien servi par Pulleu.

Les nombreux corners obtenus ne suffisaient pas non plus à renverser une situation compromise que les Municipaux maîtrisaient avec un bel esprit de corps.

Dans les dernières minutes, la rencontre était plus hachée mais l’APM Metz tenait cette victoire qui lui offre une bonne bouffée d’oxygène au classement.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail