L’APM, c’est solide!

SAINT MAX-ESSEY – APM METZ : 1-2 (0-1)

Arbitre : M. Château.
But pour St Max-Essey : Teil (76e); pour Metz APM : Mauger (6e), Soylu (56e).
Avertissements à Saint Max-Essey : Ceylan (15e), Diemunsch (42e), Alioglu (82e); à l’APM Metz : Michel (29e), Sannier (87e).

SAINT MAX-ESSEY : Weinachter, Alioglu, Boujenib (Teil, 64e), Diemunsch, Vairelles D., Ceylan (Ait Said, 61e), Dubas, Vairelles L., Sehli S., Labrini,
Laouani.
METZ APM : Beckuis, Sikharulidee, Pignet, Payen, Michel (Etcheverry, 33e), Charpentier, Swisték, Sannier, Mauger, Soylu (Mehada, 81e), Dengler (Lopriore, 81e).

Un petit point séparait les deux équipes avant le coup d’envoi, en faveur de l’APM, onzième. Ce déplacement à Saint-Max était donc d’une importance capitale pour les Mosellans, qui ne mirent que six minutes à ouvrir les débats. Mauger enchaînait un contrôle-frappe qui terminait sa course dans les filets sur la première occasion (0-1, 6e).

Un départ idéal pour l’APM qui lui permettait de laisser le contrôle du ballon à Saint Max, sachant que les Meurthe-et-mosellans n’excellent pas dans ce domaine. D’ailleurs, les seules fois que les locaux mirent en danger leurs adversaires, ce fut sur coups de pieds arrêtés. Sur deux corners de Vairélles, Saint-Max était très près d’égaliser, mais Beckius sauvait sur sa ligne lors du premier (43e), et était suppléé sur le secorid par Payen (45e). C’est aussi sur un coup de pied arrêté que Metz aurait pu doubler la mise, mais le coup franc de Dengler filait hors cadre (36e). Les visiteurs atteignaient la pause avec un but d’avance même si sur une action litigieuse dans la surface, ils auraient pu (dû ?) concéder un penalty (41e).

Au retour des vestiaires, Dengler avait une nouvelle possibilité de doubler la mise, mais il loupait le cadre (48e). Saint-Max-Essey, passé à deux doigts de la correctionnelle, se reprenait et Dubas obligeait Beckius à une parade (50e). On sentait que le match pouvait basculer d’un côté ou de l’autre, et c’est finalement pour les Mosellans que le sort tournait : Mauger obtenait un penalty que Soylu transformait (0-2,56e). Dengler avait même la possibilité de tuer le match (59e), mais c’est Saint-Max qui relançait tout à un quart de la fin grâce à Teil (1-2, 76e). Un but finalement sans conséquence pour l’APM qui se permettait même de vendanger trois énormes occasions en fin de match…

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail