L’APM garde la main

ES METZ – APM METZ : 0-2 (0-0)
Arbitre : M. Sammartano. Une centaine de spectateurs.
Buts pour l’APM : Mehada (66e), Hamouta.(87′)
Avertissements à l’ES Metz: Heller (15′), N. Le (36′), Tchampa (51′), Mussot (88′) ; à l’APM : Testard (53′), Mauger (76′). Exclusion à l’ES Metz : N. Le (90′).

ES METZ : Zannetti – Goettling (cap.), N’Diaye, Pittini, Panel, Le – Six (D. Spir 54′), Heller, Tchampa (Kremer, 84′), Chereau (S. Spir 73′) – Mussot, Pulleu.

APM METZ : Beckius – Dione, Payen, Swistek, Maire – Sanquer, Mrad (Hamouta 46′), Sannier (Mehada, 65′), Testard, Mauger (Sanzey, 81′) – Charpentier.

Un derby entre l’ES Metz et l’APM, c’est surtout une question de prestige. Mais aussi une affaire de gros points.
L’APM, grâce à sa profondeur de banc, prend finalement ses distances au classement avec un hôte très diminué.

Entre voisins, la première période, relativement fermée, était vraiment digne d’un derby. L’APM avait le pied sur le ballon durant la première demi-heure et se créait une superbe occasion sur une percée de Mauger mal conclue (24e). L’ES Metz qui avait, jusque-là, multiplié les mauvais choix et les erreurs, sortait la tête de l’eau après une vraie possibilité pour Heller sur un centre de Pittini (29e). La fin de période était plutôt équilibrée mais pauvre en occasions franches.

A la reprise, les joueurs de l’APM repartaient sur un bon rythme. Mauger, même s’il n’était pas dans un grand jour, réussissait une belle frappe en pivot, parfaitement captée par Zannetti (47e). L’ES Metz répliquait par une combinaison parfaite sur coup-franc.
Mais elle n’aboutissait pas et le coaching de Manu Peixoto allait faire la différence. A peine entré en jeu (65e), Hemada mettait la tête sur un centre parfait de Dione (66e). L’APM avait fait le plus dur…

Fin de match houleuse
L’ES Metz se créait bien quelques occasions mais Beckius se montrait impérial en sortant d’une claquette une tête de Goettling sur un corner de Mussot (73e) et un coup-franc excentré de David Spir (81e). Les locaux payaient aussi, physiquement, la justesse de l’effectif (réduit àpeau de chagrin entre les joueurs absents et ceux revenant de blessure). Ils n’avaient ni les forces, ni la lucidité nécessaires pour recoller à son convive du jour. Ils se faisaient ainsi cueillir sur un contre de Hamouta dans les dernières minutes (87e) avant de perdre complètement leurs nerfs dans une fin de match houleuse. Déjà suffisamment décimés par les aléas de cette saison, ils perdaient encore un élément avec l’expulsion de Le (90e).
Dans la perspective de la venue de Pagny mercredi, cela fait encore une option de moins et un casse-tête supplémentaire pour l’entraîneur!

Ce dernier va devoir, très certainement, encore remettre le bleu de chauffe. Guère défaitiste, il espère des jours meilleurs en se fiant au calendrier: « Les équipes qui nous précèdent ne vont pas tout gagner. A nous de remporter les matches. » Dès mercredi…

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail