L’APM Metz s’offre le champion

APM METZ -SARREGUEMINES : 3-2 (2-1)
Stade Émile-Weinberg. Arbitre: M. Ustaritz.
Buts pour l’APM Metz: Swistek (8e), Lopriore (23e), Charpentier (53e) ; pour Sarreguemines: Strehl (33e sp), M’Barki (49e).
Avertissements à l’APM Metz: Dione (30e), Pignet (38e) ; à Sarreguemines: Adrian (48°), Grabi (87e).
Exclusion à Sarreguemines: Adrian (67e).

APM METZ. Beckius – Sanzey, Pignet (Mauger, 70′), Swistek, Dione – Sanquer, Mehada (Sannier, 62e), Lopriore – Charpentier (cap.), Testard (Colin, 87′).
SARREGUEMINES. Weinachter – Sow (Crabi, 78′), Klein, Adrian, Imperato – Cerati, M’Barki, Akim (Dekoun, 68′), Miceli (Tabone, 90′) – Strehl, Guendel.

Les joueurs de l’APM Metz ont entamé ce match très concentrés et cela a été rapidement payant. En effet, après une intervention de Beckius devant M’Barki, les partenaires de Charpentier obtenaient un coup franc à vingt mètres que Swistek transformait magistralement en logeant la balle dans la lucarne (1-0, 8e).

Weinachter, le gardien de Sarreguemines, écartait ensuite, du bout des doigts, un centre de Pignet (14e) alors que Lopriore tergiversait devant le portier visiteur et ratait une occasion de doubler la mise (16e). Ce dernier se rachetait en réceptionnant un coup franc rapidement tiré par Charpentier pour se présenter seul devant Weinachter et lui glisser la balle entre les jambes (2-0, 23e).

Un exploit signé Charpentier
Une faute de Dione à la limite de la surface donnait l’occasion à Strehl de réduire le score sur penalty (2-1, 33e) ce qui redonnait du tonus à Sarreguemines qui montrait sa puissance offensive dès le début de la seconde période. Un centre de Strehl pour la tête de M’Barki ne laissait ainsi aucune chance à Beckius (2-2, 49e). Les Messins ne baissaient pour autant pas les bras et bénéficiaient d’un exploit de leur capitaine: avec deux défenseurs dans son dos, Charpentier enchaînait contrôle orienté, grand pont et frappe victorieuse (3-2, 53e).

Dès lors les Municipaux s’appliquaient à défendre cet avantage devant un champion de Lorraine bruyamment encouragé par ses réservistes de retour de leur match à Boulay. En infériorité numérique après l’heure de jeu, Sarreguemines demeurait ainsi très dangereux mais le score en restera là malgré quelques bonnes occasions pour Mauger et Sannier en fin de match.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail