L’APM n’aime pas…

APM METZ – RAON 2 : 2-4 (2-2)

Stade Emile Weinberg.
Arbitre : M.Simonin.
Buts l’APM Metz : Mauger (12e, 37e) ; pour Raon 2 : Ait Saiyd (26e), Do Rouarioabrantes (31e), Charpentier (esc, 64e), Laouani (79e).
Avertissements à l’APM Metz : Alliouche (23e) ; à Raon : Malardé (17e), Mendès (85e).

APM METZ. Beckius – Maire (Mehada, 80′), Payen, Swistek, Dione – Charpentier (cap), Testard (Sanquer, 59e), Hamouta, Burkic – Mauger, Alliouche (Zaoui, 75e).
RAON 2. Denovillers – Hourri, Bertrand, Belmekki, Malardé – Ferry, Crouvisier (Loaouani), Mendès, Ait Saiyd – Do Rouarioabrantes (Vernier), Kaya.

Après une très longue série négative, Raon a renoué avec le succès avec un soupçon de réussite qui n’était pas du côté des locaux. Pourtant, après quelques minutes d’observations, ce sont les Messins qui ouvraient rapidement le score sur une accélération d’Hamouta qui décalait impeccablement Mauger. Le buteur de l’APM gagnait son duel avec le gardien vosgien (12e, 1-0).

Dans la foulée, Beckius écartait du bout du gant une frappe de Kaya. Avant que ne survienne le tournant de cette première période : Burkic adressait un long service à Mauger qui, cette fois, perdait son face-à-face avec Denovillers. Sur la contre-attaque, c’est Ait Saiyd qui tentait sa chance de très loin. La balle plongeait sous la transversale pour l’égalisation (26e, 1-1). Do Rouarioabrantes doublait la mise d’un tir croisé qui surprenait Beckius (31e, 1-2). Un tir à ras de terre de Testard était ensuite bloqué en deux temps par Denovillers puis Hamouta effectuait une longue passe millimétrée pour Mauger qui égalisait d’une pichenette (37e, 2-2). Avant le repos, une tête plongeante de Mauger frôlait la base du poteau.

Au retour des vestiaires, l’APM s’évertuait à faire le jeu mais l’absence de réussite se révélait encore sur un centre en retrait de Mauger : Charpentier butait sur Denovillers (60e). Ait Saiyd expédiait alors un coup franc tendu devant le but et le malheureux Charpentier déviait dans ses propres buts (64e, 2-3). Swistek tentait de forcer la décision en affolant la défense vosgienne puis Alliouche, mis sur orbite par Hamouta, ne pouvait conclure. Mauger, en embuscade, voyait son tir frôler le montant du but. Une grosse maladresse sur un renvoi de la défense envoyait la balle à Laouani, seul face au but. Beckius ne pouvait rien (79e, 2-4). L’APM tentait encore de recoller par Mehada sur un retourné acrobatique écarté d’une manchette par Denovillers. Mais la chance fuira
définitivement les Messins sur un dernier tir de Mehada sur le poteau.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail