L’APM revient de loin

APM METZ – MAGNY : 2-2 (0-1)
Stade Emile Weinberg.
Arbitre : M. Martin. 200 spectateurs environ.
Buts pour l’APM Metz : Charpentier (71e), Mehada (73e) ; pour Magny : Dauphin (11e, 51e).
Avertissements à l’APM Metz : Charpentier (42e), Mehada (54e), Swistek (70e) ; à Magny : Teixeira (45e), Dulieu (47e).

APM METZ. Beckius – Maire, Pâyen, Swistek, Dione – Charpentier (cap.), Testard (Mehada, 46e) Hamouta, Sanquer (Mauger, 60e), Sannier (Sanzey, 81e) – Mrad.
MAGNY. Hochstrasser – Teixeira (Arona, 66e), Dulieu, Tremlet, Massing (Seck, 79e) – Nisi, Lemjaouri, Martin, Cuyot – Chirre, Dauphin

Le derby entre l’APM Metz et Magny est devenu une référence. A défaut d’une rencontre de haut niveau, les spectateurs ont pu suivre une rencontre indécise jusqu’au coup de sifflet final après un retournement de situation auquel on ne croyait plus.

Les occasions de buts ont été rares et pourtant les filets ont tremblé à quatre reprises. C’est Magny qui profitait d’une mauvaise appréciation de la défense des municipaux. Dauphin venait battre Beckius de près (11e). Les essais de Mrad et Sannier n’inquiétaient pas Hochstrasser puis Beckius se montrait vigilant sur un coup franc de Chirre. Magny avait l’occasion de doubler la mise sur contre-attaque mais Chirre ne cadrait pas sa reprise. L’APM péchait dans la relance et Swistek jouait les pompiers devant Dauphin suite à une nouvelle balle perdue (41e).

Dès la reprise, Beckius devait intervenir devant Dauphin puis c’est Hochstrasser qui protégeait ses buts sur un essai de Mrad. Une nouvelle erreur des municipaux profitait à Dauphin qui concluait pour mettre Magny sur de bons rails (2-0, 51e). On voyait alors mal comment les coéquipiers de Charpentier pourraient renverser la vapeur. Pourtant, une première alerte venait des pieds de Mauger qui s’appuyait sur Charpentier mais ne concluait pas (66e). Il fallait une action construite de l’APM pour permettre à Mrad de centrer pour Charpentier dont la reprise instantanée se logeait au fond (1-2, 71e). Un instant plus-tard, Mehada portait une accélération, éliminait un adversaire et adressait un joli tir qui allait se ficher dans la lucarne du gardien magnien (2-2, 73e). Dès lors, Magny tentait le tout pour le tout mais la défense de l’APM tenait le choc et préservait un bon point.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail