Magny dans la douleur

Magny – APM Metz: 1 – 0

Stade du Plateau. 100 spectateurs.
Arbitre : M. Becker.
Mi-temps: 0-0.
Le but pour Magny: Dauphin (68e sp).
Avertissements à Magny : Walinski (41e), Dauphin (80e) ; à l’APM : Panel (68e).
Expulsion à l’APM : V. Sannier (90e +5)

MAGNY : Dropsy – Yavuz (Makasso, 60e), Tremlet, Nisi, Walinski – Seck, Randriatsoaray, Pulleu, Martin – Fortes (Carofalo, 85e), Dauphin (Sellen, 90e +3).
APM Metz : Albert – Panel, Massing, Charpentier, Arona – Michel, C. Sannier (Swistek), V. Sannier, Di Rosa (Maire, 72e) – Alliouche, Mehada.

L’APM Metz ne peut que regretter de ne pas avoir su concrétiser sa domination de la première période, avant de faire surprendre sur penalty à la 68e, et rentrer bredouille de son court déplacement.

Les premières banderilles étaient à leur actif obligeant Dropsy, le gardien local, à intervenir dans les pieds de Mehada puis sur une frappe de V. Sannier. La rencontre était vivante et les locaux, plutôt timorés, dans l’obligation de défendre et d’opérer en contre. Ce fut le cas pour Fortes (23e) dont la tentative échouait sur Albert, suivi d’un tir croisé de Pulleu de peu à côté. La plus belle opportunité était cependant pour les visiteurs quand V. Sannier, bien servi, ne cadrait pas (36e).

A la reprise, les municipaux continuaient à avoir la possession du ballon en milieu de terrain. Ils obtenaient deux coups francs bien placés qui furent mal négociés. Magny reprenait alors quelque peu du poil de la bête pour enfin se montrer dangereux.

Une malheureuse maladresse défensive d’un partenaire de Charpentier allait permettre aux locaux de bénéficier d’un penalty que Dauphin transformait en force pour ouvrir le score (1-0, 68e).

Sur un contre rapidement mené, Alliouche, pour les visiteurs, adressait un centre qui ne trouvait preneur (77e) qui s’en sortaient bien la minute suivante quand Dauphin surpris de se retrouver en situation si favorable, distillait cette occasion.

La fin de la rencontre était plus engagée et les joueurs de l’APM courageusement tentèrent de revenir au score, sans succès, à l’image de la tentative de Michel contrée par la défense locale. Pulleu adressait encore un bon centre sur lequel Dauphin était trop court.

Dans les dernières minutes, les municipaux durcissaient quelque peu le jeu, et outre la blessure du buteur messin, V. Sannier, dans les longs arrêts de jeu, était renvoyé aux vestiaires.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail