Mauger était en feu

L’APM Metz s’est offert sa première victoire à domicile de la saison, aux dépens de Saint-Avold. Auteur d’un triplé, Florent Mauger était dans tous les coups.

APM METZ – SAINT-AVOLD: 3-1 (1-1)

Stade Emile Weinberg. 50 spectateurs.
Arbitre : M. Ustaritz.
Pelouse très grasse. Buts pour l’APM : Mauger (22e sp, 66e, 82e); pour Saint-Avold : Steininger (30e sp).
Avertissements à l’APM Metz: Michel (38e); à Saint-Avold: Sommer (34e).
Exclusion à l’APM : Eveillard (30e); à Saint-Avold : Giraldo (21e).

APM METZ: Elles – Bergère, Colin, Sanzey (Dione, 75e), Eveillard – Charpentier (cap), Michel, Mrad, Moinier (Hadjarevic, 77e)- Mauger, Bocandé (Hamouta, 82e).
SAINT-AVOLD : Giraldo- Babit, Bojoly, Jacquemin, Ogur- Aoukachi (cap), Steininger, Sommer, Chahb (Lafraoui, 77e)- Ouadah, Boukrouma (Mongeot, 63e).

Ce match est parti très vite et l’APM se montrait la première sur un tir en pivot de Moinier (2e), dévié en corner. Saint-Avold répondait par une frappe non cadrée de Boukrouma (3e) puis Elles bloquait un tir de près de Ouadah (4e). Chahb vendangeait ensuite une superbe occasion face à un but largement ouvert et suite à un centre en retrait de Steininger (10e), qui s’est avéré un danger permanent pour la défense messine.

Le match a pourtant basculé pour l’APM après une reprise de près de Florent Mauger. Giraldo se couchait à bon escient ( 19e) mais, dans la minute suivante, il déséquilibrait ce même Mauger qui venait d’être rapidement lancé par Charpentier (20e). Double peine : l’arbitre, Anthony Ustaritz, désignait le point de penalty et sortait le carton rouge, dans une stricte application du règlement. Mauger se faisait justice et Bojoly remplaçait Giraldo dans les buts.

Deux doubles peines

Ce coup du sort n’entamait pas la détermination des Naboriens qui revenaient au score après un raid de Babit bousculé dans la surface par Eveillard. Penalty logique et… nouveau rouge pour le Messin cette fois. Etait-il vraiment dernier défenseur? La décision a surpris… Steininger égalisait en toute décontraction (30e).

M. Ustaritz a été très sollicité dans cette première période, levant la pause, il sanctionnait encore Michel, pour une simulation. Ce dernier avait filé seul vers le gardien et s’était écroulé au moment de la frappe (38e).

En seconde période, les occasions étaient essentiellement messines. Le centre de Mauger devant le but ne trouvait pas preneur (54e) puis son coup franc frôlait la transversale (56e).
Sur un corner de Saint-Avold, Babit plaçait une tête qui fuyait le cadre (59e).

A l’opposé d’une arrière-garde messine bien cadenassée par Colin, la défense des visiteurs a fini par montrer des signes de faiblesse. Mauger puis Moinier étaient contrés tant bien que mal puis Mauger filait à grandes enjambées et venait fusiller Bojoly qui n’y pouvait rien (66e). Il expédiait encore un tir de peu à côté (81e), avant d’envoyer au fond des filets une reprise du pied gauche (82e).

Saint-Avold accusait le coup et faillit céder une dernière fois sur un service de Mauger très en jambes. Il adressait une bonne balle à Mrad, qui était devancé par Bojoly. L’APM tenait, enfin, sa première victoire à domicile.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail