Montbronn perd pied

MONTBRONN -APM METZ: 1-2(1-0)
Stade de la Neumatt.
Arbitre : M. Sarre.
Buts pour Montbronn : Calcaterra (9e) ; pour l’APM: Testard (46e, 91e).
Avertissements à Montbronn : Schmitt, Ottinger, Geyer, Mickelbrencis ;
à l’APM : Maire, Sanquer.

MONTBRONN : Tarter, Steine, Aznar (Mickelbrencis 61e), Schmitt, Schaefer, Behr, Chalon, Ruff (Geyer 59e), Calcaterra, Ottinger (L. Dellinger 71e), F. Dellinger.
APM METZ : Beckius, Charpentier, Dengler (Testard 45e), Lafontaine, Lopriore, Maire, Royer, Sanquer, Soylu (Zaoui 62e), Swistek, Weinsberg.

Montbronn avait besoin des trois points pour s’extirper de la zone des relégables mais l’ASM a été surprise, hier, par des Messins plus réalistes. L’emprise, d’emblée, était pourtant locale avec un tir tendu d’Ottinger dévié in extremis en corner par Beckius (lre). Huit minutes plus tard, ce même Ottinger voyait son centre repousser par Beckius mais Calcaterra, bien placé dans les dix-huit mètres, crucifiait le gardien visiteur (1 -0, 9e). Montbronn aurait ensuite pu se mettre à l’abri mais Behr trouvait le poteau, d’un tir croisé à l’angle des 18 mètres (20e).

Dans le dernier quart d’heure de la première période, les Messins ont exercé un pressing qui a mis Montbronn en difficulté. Soylu, a d’abord buté sur Aznar (35e). Puis, sur une mauvaise relance de Schaefer, la balle revenait dans les pieds de Dengler qui ne profitait pas du but ouvert (36e).

Dès la reprise, trente secondes auront suffi aux Messins pour ramener le score vers une parité logique. Sur un centre anodin, Steiner, au premier poteau, dégageait mal un ballon qui était finalement contré par Testard, buteur contre son camp (1-1, 45e).

Montbronn restera invisible tout au cours de cette deuxième mi-temps durant laquelle la domination des visiteurs est devenue de plus en plus criante. Certes, Calcaterra se signalait pour ramener ses hôtes à la plus élémentaire des prudences (51e) mais l’ASM perdra finalement pied, victime de ses erreurs et de ses approximations. Tarter avait pourtant sauvé les siens en claquant en corner une tentative de Lopriore qui filait droit au but (71e) mais les Messins s’octroyaient le dernier mot sur un coup franc de vingt mètres conclu par Testard (91e). Le coup de grâce.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail