Quand Mauger se plie en quatre

C’est un revenant quelque part. Meilleur buteur de DH voici deux ans, Damien Mauger avait parfois disparu des cartes d’Honneur la saison suivante, pour fréquenter la réserve de l’APM Metz. Il a refait surface le week-end dernier, pour débloquer son compteur et offrir enfin un succès à l’équipe première.

Son fait d’armes ? Un quadruplé contre Forbach (4-2) pour sa première titularisation de la saison en DH, soit « deux buts de la tête et deux buts de renard » , précise l’intéressé. Qui nuance aussi sec : « Il ne faut pas croire que je vais mettre quatre buts tous les week-ends et, d’ailleurs, ce n’était pas mon meilleur match. J’ai eu pas mal de chance, j’ai réussi tout ce que j’ai tenté. En tout cas, cette victoire fait du bien et on espère tous qu’elle va lancer notre saison. On a vraiment un bon groupe, plus fort que l’an dernier. Seulement, on a eu un peu de malchance jusqu’ici. »

En semaine, Damien Mauger pose des fenêtres. Le week-end, l’attaquant essaie de nettoyer les lucarnes. Pour situer le bonhomme, son quadruplé n’est pas une performance isolée. Deux ans plus tôt, il avait déjà planté cinq pions à Blénod. « C’est l’avant-centre type , dit son coach Stéphane Ruggeri. Il est adroit devant le but et va vite, mais il lui faut du champ libre. Il aime les espaces. »

A la cool…

Passé très jeune par le FC Metz et fidèle à l’APM depuis dix ans, ce garçon de 24 ans cultive une particularité : un profil à la cool. « Ah ça, il ne se prend pas la tête, trahit son coéquipier Jeff Schmitt, qui a pratiqué l’animal en PH. C’est un bon mec, gros chambreur, qui aime rigoler. Il pourrait tranquillement jouer au-dessus et empiler des buts, mais quand il a envie… » « C’est vrai , poursuit son entraîneur en Honneur. Il aime jouer au foot mais sans avoir de barrières. Par exemple, il a cette fâcheuse manie de prolonger ses vacances un peu longtemps. »

Damien Mauger assume. « Je prends mes vacances en août , dit-il, et je ne fais jamais les préparations avec l’équipe. J’arrive toujours quand tout le monde est déjà prêt… Le foot est une passion mais je suis obligé de travailler à côté. J ’ai déjà eu des propositions pour jouer plus haut et j’aimerais bien y faire un petit saut un jour, pour voir. C’est toujours possible mais il y a beaucoup de sacrifices à faire par rapport à ce que je peux gagner. Je veux d’abord prendre du plaisir. Je ne me vois pas faire des longs déplacements. Je n’aurais plus de vie après. »

Si le joueur plaide un peu coupable, son entraîneur avance aussi un argument pour sa défense : « Il travaille quand même à l’entraînement ! » Et il ne manque pas d’ambition. A l’heure où l’APM Metz attend le retour d’autres attaquants, blessés ou insuffisamment préparés, Damien Mauger ne désespère pas d’épingler un autre titre de meilleur buteur. « C’est surtout pour le souvenir , explique-t-il. Quand j’étais arrivé premier il y a deux ans, mes grands-parents avaient gardé le journal. Je serai content de montrer ça à mes gosses plus tard. »

Le ballon est une longue histoire dans la famille. Florent, son frère, est le meilleur buteur de PH avec la réserve de l’APM.

Christian JOUGLEUX.

Source:  Le Républicain Lorrain

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail