Rigole fait pleurer l’APM

La patte du stratège jarvillois a permis à son équipe de faire un pas important vers le maintien, samedi, sur le terrain de l’APM Metz (0-2).

APM METZ – JARVILLE: 0-2 (0-1)
Stade Émile-Weinberg. 50 spectateurs.
Arbitre : M. Becker.
Buts : Bouzenane (34e), Rigole (66e).
Avertissements à Jarville : Bouzenane (90e+3).

APM METZ. Ellès – Pignet, Arona Vincent, Bergère, Collin – Charpentier (cap), Michel, Humbert, Mrad – Belvoix (Alliouche, 65e), F. Mauger.
JARVILLE. Hollard – Heinrich, Bakkas, Amiche, Lherbier – Nicolas, Naco (Paul, 72e), Bouzenane, Rigole – Sehili (Remetter, 65e), Ferraro (cap, Colas, 68e).

Rageant. Voilà sans doute comment résumer cette défaite des Messins. Car c’était bien l’APM qui montrait d’entrée de jeu le plus de détermination et de volonté pour obtenir un résultat positif synonyme de maintien assuré. Le pressing des coéquipiers de Charpentier ne laissait aucune latitude à Jarville qui subissait. Si les Mosellans contrôlaient le jeu, ils ne se montraient, par contre, que rarement dangereux.

La première occasion venait des pieds de Mrad très remuant. De vingt-cinq mètres, il adressait un tir tendu qui frôlait la transversale (20e) puis, après un corner, Michel envoyait un ballon hors de portée de Hollard qui était suppléé par un dégagement de Bakkas sur sa ligne (22e). Mauger de la tête, en deux temps, mettait encore de la pression sur la défense de Jarville. Lorsque celle-ci parvenait à se donner un peu d’air, les attaquants se faisaient prendre au piège du hors-jeu et le match était véritablement à sens unique.

Il fallait une perte de balle de l’APM au milieu du terrain pour qu’un coup de patte de Rigole envoie Bouzenade plein champ battre Ellès d’un tir à ras de terre contre le cours du jeu (0-1, 34e). Malgré ce coup de massue, les Messins continuaient toutefois leur domination et le centre de Mauger était contré par Lherbier qui était à deux doigts de tromper son gardien (39e). Hollard bloquait ensuite difficilement un tir de Michel puis Mauger butait sur une défense aux abois après une bonne ouverture de Mrad (44e). Le score à la mi-temps avait des allures de hold-up parfait.

Bar-le-Duc accélère la cadence
Il en allait tout autrement à la reprise. La meilleure défense étant l’attaque, les Jarvillois reprenaient la main sur le jeu et se créaient immédiatement des occasions de but. Ellès écartait ainsi un tir de Naco (47e) puis sur coup franc, Amiche devançait de la tête la sortie du gardien mosellan. Mais la reprise n’était pas cadrée (49e). Il y avait encore une situation chaude sur corner et Pignet jouait les sauveteurs en dégageant prestement (53e).

A force d’insister les Meurthe-et-mosellans parvenaient à faire le break peu après l’heure de jeu. Sur un nouveau corner, Ellès, bousculé, ne pouvait qu’effleurer le ballon qui parvenait dans les pieds de Remetter dont le centre était repris de volée par Rigole. Le tir faisait mouche (0-2, 66e). Piqué au vif, l’APM tentait de réagir, mais le faisait avec beaucoup de maladresses et ne se montrait dangereux que sur coup de pieds arrêtés. Mrad obtenait un coup franc à la limite de la surface de réparation (83e). Sur le tir contré par le mur Alliouche obtenait un corner et Bergère plaçait une dernière tête qu’Hollard parvenait à capter. Oui, rageant, vraiment…

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail