Saint-Avold est sauvé

L’Etoile Naborienne a assuré son maintien en Division d’Honneur, hier, au terme d’une confrontation plaisante, spectaculaire et riche en buts (4-2).

SAINT-AVOLD – APM METZ : 4-2 (3-0)
Stade du Centre. Arbitre : M. Lambin.
Buts pour Saint-Avold : Ouadah (14e), Chahb (30e), Steininger (40e, 49e);
pour l’APM : Humbert (63e, 75e).
Avertissements à Saint-Avold : Kessab ; à Metz : Pignet.

SAINT-AVOLD : Giraldo, Mongeot, Bojoly, Oguz, Ait Kassi, Aoukachi (cap), Steininger (Kessab 69e), Chahb, Ouadah, Ananicz, Ait Saiyd.
APM METZ : Elles, Pignet, Becker, Colin, Bergere, Charpentier (cap), Humbert, Michel, Mauger, Moignet, Arona.

Sur une pelouse en parfait état, entre deux formations très proches l’une de l’autre, on pouvait s’attendre à la fois à une partie ouverte et serrée. Mais la priorité en ce début de match semblait d’abord consister à prendre du plaisir avec un jeu limpide et un ballon voyageant agréablement d’un camp à l’autre.

La première véritable offensive revenait à l’APM Metz via un coup franc excentré côté gauche, brossé par Humbert et détourné des poings par Giraldo (9e). Saint-Avold répliquait par Steininger, qui dans un numéro solitaire, envoyait une frappe à ras de terre stoppée par Elles (13e). Le ton était donné. Une minute plus tard, sur un contre, Aoukachi servait Ouadah, qui logeait le ballon en puissance dans lucarne. Chahb, lui, voyait sa tête détournée en corner sur un bon centre d’Ananicz (19e). Saint-Avold continuait à presser et un très beau mouvement à trois entre Ouadah, Steininger et Chahb permettait à ce dernier de doubler la mise (30e). Les locaux pouvaient commencer à gérer leur avance. Sur un nouveaucontre, Steininger d’un centre tir, trompait même Elles pour la troisième fois (40e).

Le réveil de l’APM
Après la pause, Saint-Avold repartait sur la même dynamique et l’inévitable Steininger, bien servi par Ananicz, inscrivait son doublé (49e) d’un tir en coin. Il était tout près de récidiver trois minutes plus tard, mais son tir frôlait le poteau. Il servait ensuite Ouadah qui tentait un lob, hors cadre (56e). Les Messins ont alors repris des couleurs. Un centre de Mauger sur le flanc gauche était repris magistralement par Humbert d’une tête plongeante pour la réduction du score (63e). Ce but a relancé l’APM. Après une tête de Bergere au-dessus (68e), Humbert ajoutait un but sur coup franc et relançait le suspense (75e). Les Messins envahissaient dès lors le camp naborien et terminaient la partie bien mieux qu’ils ne l’avaient commencée. Ce fut pourtant Chahb qui, oubliant ses partenaires seuls dans la surface, ne convertissait pas, pour les siens, la meilleure occasion d’une fin de match complètement débridée (85e).

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • E-Mail